l’Université Al Asriya de Nouakchott a abrité mardi une cérémonie de remise de diplômes universitaires Arabe et Enseigner le Français étrangère à la première promotion d’étudiants en licences des facultés de lettres et des sciences humaines. Il s’agit de 39 diplômés dont 21 en arabe et 18 en français.

A cette occasion, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication, Dr Sidi Ould Salem, a indiqué que les langues occupent une place remarquable dans notre monde d’aujourd’hui du fait qu’elles sont le plus important moyen de communication et de contact entre les habitants du monde devenu un seul village grâce à la révolution numérique. Elles permettent également l’accès à l’emploi et au marché du travail, a-t-il dit.

Il a ajouté que cette cérémonie couronne d’importants efforts entrepris pour la mise en œuvre d’un programme ambitieux dont les bases ont été jetées par l’Université de Nouakchott Al Asriya en partenariat avec la coopération française dans le cadre de l’appui au bilinguisme en vue de renforcer les capacités pour l’employabilité des jeunes diplômés du supérieur.

Pour sa part, le président de l’Université de Nouakchott Al Asriya, Pr Ahmed Ould Haouba, a remercié le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des Tics et l’ambassade de la France et, à travers elle, la coopération française pour leur appui aux efforts entrepris par l’Université visant à développer et à moderniser l’enseignement supérieur et la recherche scientifique.

Il a souligné que cette formation financée par le projet ABILES de la coopération française a été menée en collaboration avec les universités Mohamed V (Maroc) et Clermont (France).

La cérémonie qui s’est déroulée en présence des professeurs et d’étudiants de l’UNA a été marquée par les interventions de représentants de l’ambassade de France et des universités marocaine et française.