International Mauritania Telecom
GIE/IMT

La Mauritanie a décidée, durant l’année 2010, d’intégrer le projet du nouveau câble sous-marin en fibre optique ACE (AfricaCoast to Europe). Pour la mise en œuvre de ce vaste et ambitieux projet, de nombreux opérateurs internationaux de télécommunications se sont associés.

L’itinéraire du câble en fibre optique qui naîtra de cette association offrira à 24 pays de la zone côtière ouest africaine l’opportunité d’être interconnectés entre elles, avec l’Europe et au réseau mondial de câbles sous-marins. Le câble en question, d’une longueur d’environ 14 000 km, s’étirera du Gabon à la France en reliant le Gabon, le Cameroun, le Nigéria, le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Libéria, la Sierra Leone, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, le Sénégal, la Gambie, le Cap Vert, la Mauritanie, l’Espagne, le Portugal et la France. Une extension jusqu’en Afrique du Sud est à l’étude.
Pour les pays d’Afrique de l’Ouest, la construction de ce câble représente un accès direct aux artères à hauts-débits qui maillent le monde et qui offriront aux entreprises de ces pays une opportunité d’accès à une infrastructure de télécommunications et d’échanges offrant de nouvelles possibilités de croissance et de compétitivité, de la qualité et de la diversité des produits et services TICs et de promouvoir, auprès de leur clients, les services large-bande comme l’internet haut-débit, la visiophonie… D’autres services comme le télé-enseignement et la télémédecine pourront connaître un véritable essor, dans ces pays où les nouveaux systèmes de transmission sont en cours de développement. Sans compter les opportunités d’installations de compagnies de prestations internationales
ACE bénéficiera de la technologie la plus performante utilisée actuellement dans le domaine des câbles sous-marins : le multiplexage de longueur d’ondes (DWDM)permettant de multiplexer plusieurs longueurs d’ondes sur une seule paire de fibre optique offrant du coup une augmentation de la capacité en renforçant uniquement les équipements terrestres, si besoin en est. ACE fonctionnera en parfaite complémentarité avec les systèmes existants, offrant ainsi une connectivité avec l’Europe, l’Amérique et l’Asie pour une capacité globale commune de 1.92TBPS.


Le coût d’investissement global du projet s’élève à 680 Millions d’USD, celui de l’implantation d’un point d’atterrissement à Nouakchott est de 25 Millions d’USD. Le projet, entamé en mars 2010, a été mis en exploitation en décembre 2012. La Mauritanie bénéficie depuis cette date d’une capacité internationale de 40 Gbps (la connectivité globale du pays avant ce projet été de 1 gbps).

Le projet de raccordement à ACE est réalisé dans le cadre d’un partenariat public privé dans le respect des principes de l’accès ouvert au réseau avec les 3 opérateurs mauritaniens :
• Un Groupement d’Intérêt Economique appelé International Mauritania Telecom (IMT/GIE) au capital de 100 millions d’UM a été créé le 1er juin 2010 (pour 99 années) avec pour objet l’établissement et l’exploitation d’une passerelle internationale de télécommunications composée d’un point d’atterrissement installé à Nouakchott sur le réseau de câble sous-marin ACE.
• Les membres fondateurs de IMT/GIE sont les trois opérateurs globaux mauritaniens (Mauritel, Mattel, Chinguitel), Mauripost et un investisseur privé. IMT/GIE peut à tout moment accepter des nouveaux membres après accord de l’Assemblée Générale statuant à l’unanimité de ses membres.
• Les membres fondateurs de IMT/GIE apportent la somme de 25 millions de US$ correspondant au montant de l’investissement nécessaire à l’implantation d’un point d’atterrissement de ACE à Nouakchott, avec la répartition suivante : 35% Mauripost, 20% Mauritel, 20% Mattel, 15% Chinguitel, 10% investisseur privé .

Contacts :
Tel : +222 4
Fax : + 222 4
E-mail :