Les travaux d’un atelier de restitution du rapport provisoire de la stratégie nationale de cybersécurité, organisé par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication (TIC), en collaboration avec l’Union internationale des télécommunications (UIT) ont débuté mardi matin à Nouakchott.

Cette stratégie vise à définir une vision nationale pour la protection de l’infrastructure numérique et à mettre en place un environnement sûr au profit des différents secteurs, permettant la fourniture de services électroniques intégrés et sécurisés.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information DR. SIDI OULD SALEM et de la communication (TIC), Dr Sidi Ould Salem, a souligné que la diversité des moyens de communication et leurs caractéristiques ont accru le volume d’échange d’informations dans le monde, augmentant les défis que génère la cybercriminalité et les menaces à la sécurité des personnes et des communautés.

Il a par la suite ajouté que le secteur des TIC dans notre pays a connu des progrès remarquables dans bien des aspects touchant à la vie des citoyens, précisant que le gouvernement œuvre au développement de l’internet et les réseaux de télécommunication en général et à la réalisation des projets importants dans ce domaine.

Pour sa part, M. Salahedine Maaref, conseiller principal et directeur régional adjoint de l’UIT, a remercié le gouvernement mauritanien pour sa détermination à créer un environnement propice à la résolution du problème de la cybersécurité, exprimant l’espoir que cet atelier contribuera à faire face aux dangers de la sécurité électronique en Mauritanie et ailleurs.

Il a ensuite réitéré la disponibilité de l’UIT à aider la Mauritanie à concrétiser sa vision pour la protection des réseaux électroniques qui doivent être protégés par tous les pays et tous les individus.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du ministre de la justice, M. Dia Mokhtar Malal.