Les travaux d’un atelier de politiques de données ouvertes : Défis et perspectives et internet des objets et villes intelligentes : politiques et applications, ont débuté, mardi à Nouakchott, à l’initiative conjointe du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication et la commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (ESCWA).

La rencontre, d’une durée de deux jours, a pour objectif de jeter la lumière sur les concepts essentiels et les pratiques idéales de données ouvertes et leur incidence économique sur les politiques de transformation vers des villes intelligentes et l’internet des objets.

Des exposés sur les plans nationaux de l’internet des objets, les villes intelligentes et les données ouvertes à intérieur et à l’extérieur de notre zone arabe sont sur l’agenda du programme de la rencontre.

S’exprimant pour l’occasion, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication, Dr. Sidi Ould Salem, a souligné l’intérêt de l’internet des objets dans toutes les actions humaines comme le fonctionnement automatique des usines, la fourniture de soins de santé, la conduite autonome, la sécurité du domicile et les autres applications en pleine croissance.

Au sujet de l’objectif de l’atelier, le ministre a précisé qu’il constitue une composante essentielle des formations et de sensibilisations sur les questions innovantes des technologies de l’information et de la communication (TIC), qui sont devenues primordiales dans la construction de la société de l’information et de la connaissance, ce qui permettra aux experts mauritanien de s’édifier sur ce qui se passe ailleurs dans pays arabes, en termes d’expériences et de pratiques dans le domaine au niveau de chaque pays et de faire des suggestions et recommandations de nature à orienter les politiques suivies par son département.

Et d’ajouter que par souci de s’adapter aux changements qui opèrent dans ce secteur et d’en tirer profit, le gouvernement du Premier ministre, Monsieur Mohamed Salem Ould El Béchir, œuvre, sous les directives du Président de la République, Monsieur. Mohamed Ould Abdel Aziz, au développement de la société de l’information grâce à un meilleur accès aux outils TIC et leur utilisation dans la réalisation de programmes de formation et de sensibilisation pour l’intégration de la société mauritanienne dans le monde de l’information.

Le ministre a enfin précisé que des efforts sont encore dans le cadre du développement du réseau à large débit et que 1650 km de segments de fibres optiques ont été lancés en février dernier, ce qui va permettre au réseau de fournir un accès Internet à haut débit dans les capitales des deux Hodhs, de l’Assaba, de Guidimakha, du Gorgol, du Brakna, du Trarza, de l’Adrar et de l’Inchiri.

Pour sa part, le représentant la commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (ESCWA), M. Mohamed Nawar Al-Awa, a précisé que son institution apporte le soutien dans le domaine des TICs et aide les pays arabes à mettre sur pied des politiques et stratégies de société de connaissance et de l’économie numérique, tout comme elle encourage le secteur gouvernemental à déployer les technologiques numériques pour accroitre la main d’œuvre dans les sociétés arabes et réduire le seuil de la pauvreté.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du président de l’autorité de régulation et de certains directeurs des opérateurs téléphoniques en Mauritanie.